Retour sur la conférence gesticulée de Camille Pasquier

Retour sur la conférence gesticulée de Camille Pasquier

Mardi 2 octobre, 19h00, nous étions une trentaine de personnes rassemblées autour de Camille Pasquier pour sa conférence gesticulée :  » … et baisse les yeux quand j’te parle ! »

La Maison des habitants du Bois d’Artas organise, en Octobre, le mois de la parentalité. De multiples rendez-vous sont prévus : soirées d’échange, temps de lecture parent/enfant, ateliers de massage bébés, Cafés-échanges, etc. La conférence gesticulée de Camille Pasquier faisait partie de ce programme.

Ce fut une très belle soirée, instructive, drôle, remuante, percutante, où je me suis laissée interroger avec Camille sur les petites violences du quotidien, celles que j’inflige à mes enfants sans même m’en rendre compte, celles qui se glissent insidieusement sous la porte fermée que j’oppose à LA violence.

« Reste ici, ne bouge pas !… Mais arrête de faire ton timide !… Descends, tu vas te faire mal… Tu peux pleurer, ça ne changera rien!… Tu as été sage? C’est bieeennn… »
« Pas facile, hein, de les aimer sans conditions? »
« Comment respecter le corps de mon enfant, lui qui est lavé(e), embrassé(e), touché(e)… sans son consentement? »
« En éducation, on pense qu’on a deux alternatives ; deux, pas dix : l’autorité, ou le laxisme. » Etc.

Je repars avec une chanson, une des nombreuses chansons fredonnées par Camille : « Laissez, laissez-les s’envoler, ils ont des sommets à gravir ! Laissez, laissez les enfants grandir, avant qu’ils nous ressemblent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *